Lignes de nuits

Publié le par Béatrice Brérot

 

 

 

 

 

 

Outre une balade nocturne dans une ville et ses lumières, ses reflets, le ciné poème Lignes de nuits rend compte de ce que j'appelle les mondes croisés, autrement dit les réalités multiples qui nous entourent mais que nous ne voyons pas. Avec son oeil photographique, Charlotte Molliex parle de ce multivers de façon saisisante. La phrase de Josiane Gelot vient en contre point, nous interroger sur ce que nous devons voir ou ne pas voir.
Ce court métrage a été réalisé en parallèle à l'édition du livre Lignes de nuits édité par Le Suc et l'Absynthe, en 2006.

 

 

 

 

 

 

 


est mis à disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.sucabsynthe.net/.

Publié dans ciné-poèmes

Commenter cet article