violence

Publié le par Béatrice Brérot

 

pour sa survie, la moindre cellule vivante cherche à en dominer une autre

jusqu'à un certain point, un équilibre se crée

mais souvenons-nous qu'il y a des formes de pouvoir insupportables, intolérables, inacceptables

ce ciné-poème existe pour dénoncer toutes ces formes de pouvoir

familiales       médiatiques       politiques        économiques

qui manipulent dans le seul et unique but de dominer

 

 

 

 




viol…  

 

viol…                                    violence  

 

ici, là, pas loin 

chez nous  

 

sous mon toit  

 

 


 

viol  

 

viol                                        violence  

 

à fleur de peau  

 

la peur  

 

et de plomb 

le silence  

 

 


 

le silence

  

 

 


 

le silence 

me terre 

 

m’enterre 

 

m’enterre la colère 

dans la peur enterrée 

 

m’écraser  

 

rester là des heures 

 

rester là des heures  

 

consumée de peur

  

 

 


 

 


 

 


 

haine 

haine                            haine  

 

m’enserre 

 

la haine au cœur 

 

m’enterre 

 

 

haine 

 

haine                                     haine  

 

instillée 

 

dés l’enfance 

 

installée

 

en silence

 

 

en silence  

 

 


 

rester là des heures  

 

rester là des heures  

 

en silence 

 

contenir 

 

réprimer  

 

m’écorcher les doigts  

 

la bouche 

 

saigner, saigner, saigner 

 

la haine

 

faire couler le venin par les yeux 

 

les mains

 

purifier mon corps empoisonné 

 

rester là des heures

 

rester là des heures  


 


 

 


 

 


 

rase

rase                                         raser 

 

rase les murs 

 

mon poings dans la poche 

 

 


 

rase

 

rase                                         rase 

 

ma peau, les mots 

 

" écrase " 

 

mon poing sur sa gueule 

 

 


 

rase

 

rase                                     raser 

tout ce qui monte en moi 

raser

raser  

tout ce qui monte en moi 

est comme une guerre en moi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Creative Commons Licenseviolence by Béatrice Brérot et Charlotte Molliex
est mis à disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.sucabsynthe.net/.

Publié dans ciné-poèmes

Commenter cet article