JdP 20.11.12

Publié le par Béatrice Brérot

 

Il y a quelques années de cela, alors que nous avions loué un gîte en Sologne pour réunir cousins, cousines, oncles, tantes et autres membres de la famille, nous avons vécu un moment rare même pour des lecteurs assidus.

C’était un soir de juin, après dîner. Nous nous étions installés dans le salon.

Après quelques échanges, tranquillement, sans gêne, chacun s’est plongé dans son livre.

Je ne sais pas combien de minutes se sont écoulées avant que je ne me rende compte que je n’avais plus vécu une telle situation depuis longtemps.

Je n’ai rien interrompu. J’ai repris ma lecture jusqu’à ce que l’attention des uns et des autres se relâche et que la conscience de ce temps de lecture en commun soit partagé notamment par mon oncle poète.

Lire ensemble au calme n’est pas chose si courante. Cela semble tout simplement impossible aujourd’hui, même dans les bibliothèques.

 

C’est pourtant ce qui s’est reproduit lors des derniers jeux dits de la poésie grâce à Anne-Françoise Kavauvea invitée pour nous parler de la librairie Point D’encrage qu’elle vient d’ouvrir à Lyon au 73 cours Marietton. Pour les poètes et les gens qui lisent de la poésie sa librairie est une mine d’or car elle regorge d’excellents petits éditeurs en poésie qu’on ne trouve pas ailleurs (Dernier Télégramme, Æncrage & Co, Le Bleu du ciel, L’attente, Le grand os, L'Amourier, Al Dante, Tarabuste, Voix d'encre, Les doigts dans la prose, L'Atelier de l'Agneau et la revue The Black Herald).

Dans un premier temps Anne–Françoise a raconté son parcours et les raisons qui l’ont menée à monter cette librairie. Pour en savoir plus à ce propos, je vous invite à vous rendre sur le blog de Pauline Catherinot où celle-ci a retranscrit son interview d’Anne-Françoise.

N’étant pas venue les mains vides, Anne-Françoise a présenté les ouvrages qu’elle a aimés et dont elle s’était entourée :

Cet être devant soi de Claude Chambard édité par Æncrage & Co, Magic Tour de Suzanne Doppelt aux éditions de L’attente, C’est mon vocabulaire qui m’a fait ça de Jack Spicer au Bleu du Ciel, Témoignage de Reznikoff chez P.O.L. et Monsieur Cogito de Herbert Zbigniew publié par Le Bruit du Temps. 

Anne-Françoise a enchaîné sur la lecture d’un extrait du livre de Claude Chambard.

 


wazokongles derniersfractions

magic tourc'est mon vocabulairetémoignage 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A mon tour j’ai lu. D’abord un texte du très beau fractions d’infinis d’Yve Bressande puis quelques textes de Thomas Vinau tirés de son livre Les derniers seront les derniers édité au Pédalo ivre, une maison d’édition récente sise à Lyon dont le directeur de la collection poésie n’est autre que Frédérick Houdaer. Cécile a lu Wa Zo Kong de Benoît Jacques (Beno Wa Zak), un texte drôle, aussi bien pour les adultes que pour les enfants par son caractère visuel et sonore.

 

Puis nous avons discuté, les livres d’Anne-Françoise ont commencé à circuler, quelques textes ont été lus à voix haute, d’autres se sont laissés déguster individuellement. Pour finir, toutes les personnes présentes avaient un livre entre les mains et se laissaient aller à sa rencontre.

Et je me suis souvenue de cette soirée en Sologne. Je sais aujourd'hui que ce moment de partage allait bien au-delà de la lecture.

 

 

 

 


 

annonces 

 

prochains jeux dits de la poésie

26 janvier 2013

en présence des éditions Dernier Télégramme, l'éditeur Fabrice Caravaca

le poète Christophe Manon et le performer Marc Guillerot

 

Les Carnets d'Eucharis deviennent une revue papier : abonnement & souscription

 

 

 

 


 


Commenter cet article

Ravel 28/11/2012 18:25

merci pour le compte-rendu de ce moment de lectures partagées... j'aurai plaisir à découvrir la librairie point d'Encrage quand je passerai à Lyon.
amitié, Chantal