JdP 29.05.13

Publié le par Béatrice Brérot

 

Lors de la dernière scène ouverte avant l’été des jeux dits de la poésie, mardi 28 mai (oui oui, j’ai bien dit 28 mai 2013, alors que vous êtes peut-être sous votre bonnet ou votre couette ! On s’en souviendra longtemps de ce printemps 2013) il y a eu profusion de textes lus. Un vrai feu d’artifice en présence amicale de Frédérick Houdaer, Yve Bressande, Lorraine Pobel, Vincent Villanueva et Bernard Deglet dont la bibliothèque n’a pas encore acquis son inénarrable Dabek se précipite. D’autres poètes présents ont également lu leurs textes notamment Claire Vairai et David Cizeron qui nous ont livré des extraits de leur correspondance poètique.

 

Dans l’ordre d’apparition à l’écran, ont été lus en partie :

 

- Avis de grand frais de Henri Droguet, éditions contre-allées animées par les poètes Amandine Marembert & Romain Fustier qui organisent également le festival Poètes au potager.

- Tout comme unique de Pierre Tilman, édité aux excellentes Voix éditions. Un ouvrage multicolore qui livre tilmanpoésie, humour et drôles de petits papiers volants à la Tilman. Très risqué d’avoir ça en bibliothèque mais bon…

- Le noir dedans de Thomas Vinau fabriqué et cousu main par Caroline Gérard, éditrice audacieuse de par son catalogue mais aussi par sa conception du livre et sa fabrication.

Viennent de sortir à cousu main : Mon chien de Michaël Glück et Au bout des Machines à écrire de Dominique Fabre.

 

mon chien

 

 

 

 

 

 

- Vincent Villanueva, jeune auteur de L’entrefil édité par L’âne-alphabet a sorti quelques uns de ses textes d’un petit carnet noir pour nous les lire.

- Frédérick Houdaer a lu un texte tiré d’un recueil à paraître bientôt au Pont du change.

- Une auteure participante a lu son texte sur Vermeer. 

- Lorraine Pobel  a lu un texte en prose publié dans le n°149 de le revue Verso.

- Bernard Deglet a lu aussi

- et Julie-Sarah Glückstein, nièce de Michaël Glück, a lu des textes en espagnol et en français de Marta-Leonor González tirés du recueil Colombes équilibristes/Palomas equilibristas édité par la Maison des écrivains étrangers et des traducteurs (Meet) qui accueille régulièrement des écrivains et des traducteurs en résidence. Poète nicaraguayenne, Marta Leonor González est également journaliste, romancière et dirige la revue virtuelle de littérature et d’art 400 elefantes

- J’ai lu un texte de Luc-André Rey, Le poète. Vous pouvez le lire ici.

 

 

 

INFOS

  

Les éditions centrifuges animées par Armand Dupuy viennent de publier Zugzwang de Jean-Marc Undriener accompagné d’encres de Fusco. Installées en région lyonnaise, les éditions centrifuges fondées en 2011, publient des livres de poésie & d’artistes tirés à quelques dizaines d’exemplaires numérotés et signés au colophon.

Parmi les parutions on trouve :

Lumière mortelle de Jacques Ancet & Aaron Clarke,

Mots rendus à l’air de BeG. Lucasrnard Noël & Jean-Marc Scanreigh,

Avec des yeux de bêtes énormes de Serge Ritman & Georges Badin.

 

Sont sorties en 2001 de magnifiques poésies visuelles de Gérashim Luca, La Voici la voie silanXieuse, chez José Corti.

   

22placards

 

 

Vient de sortir aux éditions Æncrages & Co, 

22, Placards ! de Jacques Rebotier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ont été signalées les revues VA ! et DeZopilant.

VA ! est éditée par la maison de la poésie / centre de création pour l’enfance de Tinqueux, près de Reims. Sa rédactrice en chef est Fabienne Swiatly. Elle réunit des auteurs contemporains et le travail typographique réalisé par Nicole Pérignon indique bien qu’elle est destinée autant aux enfants qu’aux adultes.

 

DeZopilant est une revue grand format présentée pliée. Elle propose des textes poétiques mis en page dans un jeu typographique renouvelé à chaque numéro.

« deZopilant, le zournal de poezie qui dezopile: un objet graphique/ typoétique /un lieu de réflexion sur la poésie / un objet qui joue /des auteurs / un désir de créer et de partager la création poétique surtout ».

 

 


VA

 

 

 

 dezopilantx3

 

 

 

Pour finir, j’aimerais revenir brièvement sur les jeux dits de la poésie du mois d’avril qui ont offert une carte blanche à Anne-Laure H-Blanc, plasticienne et éditrice.

La soirée a donné lieu à des échanges autour de sa maison d’édition La petite fabrique pour laquelle Anne-Laure H-Blanc réalise ou fait réaliser des livres d’artistes où se rencontrent poètes et plasticiens. Certains titres existent aussi sous forme d’une édition courante à prix plus modeste afin de donner une seconde chance au texte.

N’étant pas venue seule, l’artiste a laissé place à Elisabeth Chabuel avec qui elle a travaillé sur deux textes forts : Louve et Intime violence.

 


 

les rendez-vous poétiques à venir :

 

lundi 10 juin à 19h : soirée de lancement du 1er numéro de la revue internationale et multilingue de création littéraire S/V magazine, Lyon, ENS de Lyon, théâtre Kantor

 

jeudi 13 juin à 19h : Armand Dupuy, poète et peintre, lira des textes de son recueil Mieux taire accompagné de Lorraine Pobel à la galerie Jean-Louis Mandon, 13 rue Vaubecour, 69002 Lyon

 

samedi 15 juin à 19h : la librairie Rive gauche fête ses 15 ans. L'occasion d'écouter musique, poésie et lectures pour enfants

 

jeudi 20 juin au PériscopeCharles Pennequin & Jean-Louis Pauvros dans le cadre du festival expérience(s)

 

 

 

 


accueil 

 

Commenter cet article